Soitec — Wikipédia

Soitec — Wikipédia

Un bâtisseur clairvoyant

André-Jacques Auberton-Hervé (https://fr.wikipedia.org/wiki/Soitec) présente les qualités du parfait meneur d'hommes : recrutement des meilleures personnes et compréhension du marché. Des compagnies de renom sont au nombre des clients de Soitec. L'entrepreneur fait de Soitec un fournisseur crédible et incontournable. Au tout début des années 90, André-Jacques Auberton-Hervé fonde l’entreprise Soitec avec Jean-Michel Lamure.

Un expert de la croissance au niveau international

Grâce à son leadership, André-Jacques Auberton-Hervé a grandement participé à la renommée de l'industrie grenobloise. La start-up iséroise Soitec développe en peu de temps ses ventes à l'international et parvient de cette façon à un chiffre d’affaires de 372M€ dès l'année 2006. Son activité dans le domaine des composants électroniques a permis à l'entrepreneur d'acquérir des clients sur toute la planète, notamment en Italie et aux Etats-Unis. Alors que l’économie se mondialise, André-Jacques Auberton-Hervé comprend très vite l’intérêt de rechercher une croissance externe.

Passion et curiosité résument sa vision du monde

Pour le monde économique, André-Jacques Auberton-Hervé est un visionnaire. André-Jacques Auberton-Hervé affiche une grande fidélité en amitié et sait s’entourer des meilleurs dès qu'il est question de mettre sur pied des projets d'envergure. Il est en outre doté d'un sens aigu de la communication. Ayant collaboré au groupe européen pour la définition des technologies clés, il se montre confiant en l’avenir. Il défend l’union pour que notre continent puisse continuer à se développer.

Un étudiant surdoué

Etudiant brillant, André-Jacques Auberton-Hervé décroche sa thèse dans les années 80, à l'âge de 24 ans, et participe à des conférences internationales dans les domaines qui le passionnent : le silicium et les semi-conducteurs. Il étudie par la suite sur les bancs de l’Ecole centrale de Lyon. A l’école, il préfère tout particulièrement les mathématiques et les sciences physiques. André-Jacques Auberton-Hervé voit le jour dans les années 60, passe sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son baccalauréat en avance, à 16 ans.